Votez pour le Prix de la Solidarité 2018

Ils s'engagent pour autrui, combattent l'injustice ou travaillent en silence à un monde meilleur. Ils démontrent que la vraie nature humaine n'est ni égoïste, ni individualiste. Ces personnes ne feront pas la Une des médias. Ils ne recevront ni bonus ni médaille. Pourtant ManiFiesta va les mettre à l'honneur grâce au Prix de la Solidarité, un prix qui récompense chaque année un acte de solidarité remarquable.

Et c'est vous - oui vous - qui déciderez à qui ce prix sera attribué. Par votre vote !

Ci-dessous vous trouverez l'aperçu des 6 nominés pour le Prix de la Solidarité.

(Votez au bas de cette page jusqu'au 1er septembre)
 

Les nominés:

 

Bruno Verlaeckt & Tom Devoght

En 2016, Bruno Verlaeckt, président de ABVV-Antwerpen, et Tom Devoght, délégué dans la chimie d’Anvers, participaient à la grève générale contre les mesures du gouvernement Michel. Après avoir été arrêtés par la police, ils ont été, 2 ans plus tard, convoqués devant le tribunal correctionnel. Leur crime : avoir obstrué le trafic pour une action syndicale. La condamnation prononcée par le tribunal d'Anvers est un dangereux précédent pour tous les démocrates. Depuis, Bruno et Tom se battent pour le droit à l’action collective, le droit de grève, le droit à la manifestation et ils le font au nom de nos droits démocratiques. Et, au vu de l'offensive générale d’intimidation contre quiconque résiste ou rejette la politique du gouvernement à laquelle on assiste, ceci s’avère absolument nécessaire.


 

Bruxsel’air

Bruxsel’air est un mouvement citoyen non-partisan qui milite pour la qualité de l’air à Bruxelles. Parti d’une campagne de mesures à l’automne 2016, le mouvement s’est construit autour d’une dizaine de bénévoles qui ont fait des happenings dans l’espace public leur marque de fabrication.

Que ce soit sous la forme de promenades en poussettes, de campagnes d’habillage de statues ou de distribution de vin chaud, les Bruxsel’air mettent la qualité de l’air à l’agenda pour sensibiliser les Bruxellois-e-s aux impacts de la mauvaise qualité de l’air sur la santé et l’environnement dans la capitale, attirer l’attention des médias sur cette problématique et faire pression sur les politiques pour qu’ils prennent des mesures concrètes et ambitieuses en la matière.

Initiative Trump Not Welcome

‘Trump not Welcome’ est une plateforme temporaire qui se compose d’organisations et d’activistes issus du mouvement social, environnemental, du tiers-monde, pour la paix, féministe et antiraciste. Ils unissent leurs forces pour un avenir démocratique, pacifique, durable et solidaire. Lorsque, l’année passée, Trump est venu en Belgique pour la première fois, ils ont organisé une marche de protestation qui a rassemblé plus de 10000 personnes. Trump est de retour en Belgique cette année à l'occasion d'un sommet de l’OTAN le 7 juillet : à cette occasion ils veulent redescendre dans la rue avec des milliers des personnes pour lui offrir un important comité d’accueil. Trump symbolise un monde dont nous ne voulons pas : celui de la confrontation et de la guerre, des investissements militaires supplémentaires, du non respect des femmes, des migrants et de la communauté LGTB, une politique économique et sociale dictée par la couche des 1% au sommet, etc. C’est pourquoi, pour nous (non plus), Trump n’est pas le bienvenu.

 

La Plateforme Justice pour Tous

La Plateforme Justice pour Tous est une association regroupant des acteurs de la société civile belge et du monde judiciaire — associations, syndicats, collectifs — du Nord et du Sud du pays. La Plateforme milite pour que la justice soit accessible à tous, pour que toute personne ait la possibilité de faire valoir ses droits ou de se défendre.

La Plateforme a depuis le début suivi les débats sur la réforme de l'aide juridique ("système pro deo") lancé par le Ministre de la Justice Koen Geens. Cette réforme de l'aide juridique rendait en effet plus difficile l'accès à un avocat, en obligeant les demandeurs à payer un ticket modérateur de 50€ et en demandant beaucoup de preuve des moyens financiers. La Plateforme a sensibilisé les politiques, le monde judiciaire et les citoyens sur les problèmes d'accès à la justice pour les personnes les plus démunies.

La Plateforme a organisé plusieurs actions, mais a aussi soutenu le recours contre la réforme devant la Cour constitutionnelle. Ce recours a impliqué de nombreuses associations, et une belle mobilisation. Finalement, la Cour a annulé le ticket modérateur ce 21 juin 2018. La Cour a considéré que la réforme violait l'article 23 de la Constitution qui prévoit le droit à l'aide juridique.

Suite à cette décision, plus personne ne doit payer de ticket modérateur. C'est donc une victoire concrète pour l'accès à la justice. La Plateforme va continuer son action dans les prochaines années, pour une démocratisation de la justice.
 

Les travailleurs de chez Lidl

Début avril la coupe était pleine au Lidl de Oostkamp : une pression de travail trop élevée et trop peu de personnel. Le cri de détresse (des travailleurs) ayant été ignoré par la direction, ce fut le signal de départ d’une lutte sociale historique dans toute la chaine des magasins. Tout d’abord à Liège et ensuite dans tout le pays, ce sont plus de 180 magasins Lidl qui ont fait grève pendant 8 jours. Les travailleurs et les employés, soutenus par leurs syndicats, ont mené une bataille courageuse contre une direction arrogante. Ils en ont bavé mais ont finalement eu gain de cause : dans chaque implantation, un employé supplémentaire à temps plein sera recruté.

Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés et exilés - BxlRefugees

La Plate-Forme Citoyenne est surtout connue pour ses actions de solidarité qu'elle organise dans et autour du Parc Maximilien. Les familles accueillantes qui hébergent les migrant.e.s et le blocage du parc contre les razzias de la police sont les actions les plus connues. Mais la Plate-Forme fait bien plus que cela.  

La Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés veut construire une solidarité concrète avec tou.te.s les migrant.e.s. Elle dénonce et veut combattre les politiques migratoires belges et européennes actuelles, parce que "Le droit de vivre dans la dignité appartient à tou.te.s".

Aujourd’hui, la Plateforme veut s’inscrire dans la durée pour se construire sur base de cette belle solidarité envers les demandeurs d’asile et de cette mobilisation inédite des citoyen.ne.s. Elle veut également s’interroger sur les origines de cette crise et sur les changements nécessaires pour qu’elle ne se reproduise plus dans le futur.

La Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés est persuadée que seule une solution durable et solidaire, fondée sur le respect des droits humains de toutes et tous, peut être envisagée pour faire face à la situation actuelle.