Meryem Kanmaz

Meryem Kanmaz, qui est née et a grandi dans la région minière du Limbourg, a passé son doctorat à l’université de Gand, où elle a mené des recherches sur les stratégies de mobilisation des minorités musulmanes dans la diaspora. L’intersectionnalité et la connexion constituent le fil conducteur de sa carrière professionnelle et de ses engagements personnels. De la religion, la culture et l’identité des musulmans et des minorités, à la pauvreté et l’inégalité chez les femmes issues de l’immigration au Minderhedenforum, en passant par le féminisme intersectionnel de Furia (VOK) où elle travaille en tant que chargée de mission depuis 2019.

Participe à:

Les femmes en ont assez. En quoi des services publics forts sont un moteur pour l’émancipation des femmes ?

Débat
Samedi
13.00