Magic-System-c-Kmeron

Magic System à ManiFiesta, ça va bouger bouger !

Avec 610 millions de vues sur YouTube, Magic System est un des groupes africains francophones les plus connus du monde. Après des dizaines de concerts et des centaines de milliers d’albums vendus dans le monde entier, le quatuor ivoirien sera sur la scène de ManiFiesta à Ostende en septembre. Alors, prêts pour une Zouglou dance ?

Ils s’appellent A’Salfo, Manadja, Goudé et Tino. Ces quatre « magiciens » (comme ils se font appeler) ont grandi à Anoumabo, un quartier populaire d’Abidjan. Ils puisent leur inspiration dans le mouvement zouglou, un genre musical populaire urbain né au début des années 90’ et qui aborde, avec humour, les réalités sociales de la jeunesse ivoirienne. Après avoir enflammé d’innombrables fêtes et événements locaux, le quatuor se lance à la conquête de l’Europe en 2000 avec Premier Gaou. Le défi est de taille : comment faire vibrer la France et les autres pays du continent européen tout en célébrant ses racines et son identité ? Pari réussi pour Magic System qui, en deux décennies, vendra pas moins de 5 millions d’albums, et recevra trois disques de platine et 16 d’or. Des titres comme Bouger Bouger, Ki dit mié, C cho ça brûle ou encore Même pas fatigué, résonnent encore dans nos souvenirs de soirées. Quant à Magic in the Air, devenu l’hymne de l’Équipe de France de football à la Coupe du monde 2018 après sa diffusion dans le stade à chaque but des Bleus, restera à jamais associé à la fête et à la victoire.

Magic and the System

Malgré leur succès et leur cadence de travail infernale, les membres de Magic System n’oublient pas d’où ils viennent. Depuis 2011, ils mènent des actions de paix et de reconstruction en Afrique, en commençant par la Côte d’Ivoire. Les musiciens organisent des festivals caritatifs dans les rues qui les ont vus grandir. Grâce à cette initiative, le groupe a notamment fait construire deux écoles, une primaire et une maternelle, à Anoumabo. En 2012, A’Salfo, le leader de Magic System, a d’ailleurs été nommé « Ambassadeur de bonne volonté ». Dans sa musique aussi, le groupe n’hésite pas à faire passer des messages engagés. Les guerres, la famine, la faiblesse du système éducatif, mais aussi les réussites… Les quatre Ivoiriens abordent le continent dans sa globalité, avec des titres tels qu’Africa, Abidjan ou encore Tour du monde. Le morceau Mamadou aborde quant à lui la problématique des sans-papiers. Magic System aborde des thèmes graves, mais toujours sur un ton léger, festif et porteur d’espoir. Invitation au voyage, à la fête, à l’ouverture et au partage : Magic System a clairement sa place à notre Fête de la Solidarité. Une Ambiance à l’Africaine à ne manquer sous aucun prétexte !

LIVIA LUMIA